end header
Be Burger © Romane Henkinbrant

À tables!
Be Burger

Romane Henkinbrant -

Le resto

À deux pas de la Place du Luxembourg, Be Burger ouvre ses portes aux fêtards du jeudi soir, aux tête-à-tête du week-end et aux gourmands de tout temps.

 

Inspirés par l’ambiance chaleureuse et tamisée du resto, on s’offre un détour par la case apéro. On sirote paisiblement un Hendrick’s & Tonic et sa boule de concombre rafraîchissante ou un Buss N°509 Framboise – premier gin à base de fruits frais 100% belge – et son Tonic Hibiscus pour une boisson fleurie et colorée.

 

On commence le repas « à l’amerloque » avec de la finger food à partager : beignets d’oignons fumés – croustillants on the outside et fondants on the inside – et sauce barbecue. Un régal !

 

Sur la carte se déclinent les tout nouveaux tartares, mettant le focus sur une viande de boeuf de qualité, sélectionnée avec attention. Mais impossible de résister à l’appel des burgers, conçus par Philippe Lartigue comme une recette d’un plat classique : si l’on étale tous les éléments dans une assiette, on obtient un plat complet. Nommés d’après les impulsions voyageuses du chef, les burgers étonnent par leurs associations créatives. Entre London, Milano, New York et Cancun notre coeur balance.

 

Pour cette saison hivernale, on s’envole finalement vers les Alpes avec le Val Thorens au boeuf black angus – une viande tendre, bien juteuse avec un petit goût salin, issue d’élevages paisibles dans les Highlands écossais – bacon, emmenthal, oignons rouges marinés, cornichons, salade iceberg, sauce béarnaise et sauce be burger. On goûte également au petit dernier, le burger Montagnard au boeuf black angus, oignons au paprika, lard fumé, sauce montagnard, fromage roblochon, salade iceberg et noix de pecan. Accompagnés d’un pain brioché, on les déguste avec des frites de patate douce à tomber !

 

Que les bonnes fourchettes s’apaisent, les steaks proposés varient entre 135, 220 et 270 grammes. On opte pour le premier et on peine à terminer. Pour une fois, on passe donc notre tour pour le dessert ! Mais à refaire, on craquerait bien pour une des nombreuses coupes glacées proposées – brésilienne, dame blanche mais aussi After Be – ou encore pour un brownie classique, des gourmandises totalement réalisées de façon artisanale.

 

Le Chef

Philippe Lartigue a entamé son apprentissage en France, plus précisément à Nantes, dans un restaurant étoilé. Après avoir obtenu son diplôme en cuisine et hôtellerie, il s’expatrie en Angleterre pour y améliorer ses connaissances dans les Relais & Châteaux. Arrivé en Belgique, il passe notamment par Bruneau, Traiteur Pandin ainsi qu’Au Vieux Boitsfort et remporte de nombreux prix culinaires avant de faire son entrée chez Be Burger fin 2016.

 

L’adresse

Be Burger Place Lux, Rue du Luxembourg 43 – 1050 Ixelles ; T. +32 (0)2 503 61 70 ; pl.luxembourg@beburger.be

Ouvert le lundi, mardi, mercredi et vendredi de 12h à 14h30 et de 18h à 22h, le jeudi de 12h à 14h30 et de 18h à 23h, le samedi de 18h à 22h et le dimanche de 18h à 21h.

Be Burger est également présent à Stockel, Waterloo, Zaventem et sous forme de comptoir à St Catherine et Wemmel.

 

La recommandation du Chef

Le gril aux herbes, Chaussée de Bruxelles 21 – 1780 Wemmel ; T. +32 (0)2 460 52 39

Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 21h30. Fermé le samedi et dimanche.

Je recommande fortement ce restaurant car le chef Evan utilise des produits de grande qualité avec simplicité. De plus, il possède une cave à vin remarquable ! Si vous êtes amateur.rice de grands vins grecs ou français, c’est l’endroit idéal pour faire saliver les papilles entre un bon met et un vin d’exception.