end header

À tables !
BEST OF cuisines du monde

Muna Traub -

Bazar déniche de jour en jour les meilleures adresses de restos d’ici et d’ailleurs. Cet été découvrez nos best of! Sélection de la semaine: les cuisines du monde. En un clic, zoom sur les tables testées et approuvées par BAZAR !

 

INDEX DES RESTOS 

 

ANCHO (Mexicain)

Fast & Good: ce sont les valeurs mises en avant chez Ancho. Rares sont les restaurants qui travaillent la cuisine mexicaine avec des ingrédients frais, servant ainsi des plats sains et équilibrés. Ancho s’est démarqué et a réussi à élever la cuisine mexicaine au rang de fast food sain.

 

BOCCONI (Italien)

 

Un restaurant spécialisé en cuisine italienne de haut vol, qui suit le rythme des saisons et des régions : printemps-été cuisine du centre et du sud, automne-hiver cuisine du nord de l’Italie. Exemples de mise en bouche: dégustation de panzanella, du concombre, du céleri, de la tomate, du pain mouillé dans une vinaigrette avec de la mozzarella di buffala, salade, oignon rouge et huile au basilic ou vitello tonnato, du veau, un coeur de céleri jeune, écrasé de câpres et une crème à base de thon, un délice !

 

CŎCĪNA (Italien)

S’attabler à ce restaurant c’est prendre part à une expérience unique et sensorielle. On y vit l’Italie: l’odeur des plats qui mijotent, le charme du chef qui présente son menu dans un français tinté d’accents toniques et de R roulés, le doux crissement du parmesan qui frotte contre la râpe à fromage.

 

FORCADO (Portugais)

 

L’adresse bruxelloise où raviver ses souvenirs culinaires portugais. On y (re)découvre les spécialités portugaises tout en admirant la grisaille bruxelloise de la chaussée de Charleroi. Cet établissement fait aussi office d’épicerie portugaise et propose des produits phares tels que des sardines, du porto, des confitures  en passant bien sûr par une large gamme de pasteis pour tous les goûts!

 

GATSU GATSU (Chinois)

 

Si la capitale manque d’un véritable  “China Town”, la décoration du lieu, qui évoque une rue d’une grande mégalopole asiatique en pleine ébullition, en donne l’illusion. Gatsu Gatsu propose une expérience de street food originale. Son point fort : le visiteur crée son wok sur mesure.

 

HUMPHREY (Cuisine du monde)

 

Une architecture moderniste post Art Nouveau avec une atmosphère feutrée. Et un voyage culinaire qui mixe moult origines selon les envies du chef, ou le resto surprenant !

 

KNEES TO CHIN (Asiatique)

 

C’est l’expert des rouleaux de printemps revisités ! On craque aussi pour ses boules de riz, vapeur à la coco aux graines de sésame et lait de coco.

L’intemporelle (Franco-oriental)

 

Une cuisine française orientalisée ? Pas de quoi s’étrangler. La bonne cuisine, c’est la simplicité. Jamil Daghrir ne sale pas la burrata, il la poivre. Avec la menthe, les avocats et les raisins qui explosent à petites doses sous le palais, c’est grandiose.

L’ORIENTO (Syro-libanais)

L’Oriento propose des plats syro-libanais, à deux pas de la Place Jourdan. Avec des buffets à volonté de préparations froides et chaudes. Une cuisine orientale légère et inventive à base de produits souvent bios.

 

LES LARMES DU TIGRE

(Thaïlandais)

 

Parmi l’offre pléthorique de restaurants plus ou moins thaïlandais dans le sens authentique du terme, il existe un lieu où l’on peut se régaler de thaï cooking en toute confiance. Ici, les habitués donnent carte blanche pour le choix des plats car ils savent qu’ils ne seront jamais déçus.

 

NOTOS (Grec)

 

Une approche pointue de la cuisine grecque mais aussi de la gastronomie contemporaine. De beaux produits traités en cuissons lentes tiennent à distance tout artifice. On y savoure les influences de la la Méditerranée,de l’ Orient, des Balkans.

 

RACINES (Italien)

 

Francesco Cury et Ugo Federico expriment leurs racines avec un talent certain. Francesco passe à chaque table pour expliquer les différents plats inscrits au tableau dans la langue de Dante. Ugo, lui, s’exprime dans la cuisine ouverte à la vue des clients. Une jeune équipe motivée à 200 %, une déco sobre et efficace, un très beau choix de vins et un menu qui change tous les jours. Ajoutez à cela, un concert et une pièce de théâtre chaque semaine.

 

ROLLING SUSHI (Japonais)

 

À deux pas de la place Flagey, le premier restaurant japonais…à la japonaise: cuisine en direct et ouverte avec spécialités froides et chaudes qui tournent sur un long tapis roulant, à volonté et à un prix défiant toute concurrence! Sans rien sacrifier à la qualité ou l’originalité: décoration épurée aux murs blancs et tableaux végétaux, musique classique, petites assiettes aux dessins colorés, wasabi dans les mini-conserves de verre… on sent  le souci du détail.

 

SANZARU (Nippo-péruvien)

 

Connaissez-vous la cuisine Nikkei? C’est le mariage improbable entre les cultures culinaires péruviennes et japonaises qui en est à l’origine. La technique nippo-péruvienne  combine les saveurs naturelles des deux pays comme le poisson cru, les gyozas ou encore les tempuras venu du Japon ainsi que les piments, marinades au citron et coriandre, ou guacamole péruviens.

 

SENZANOME (Italien)

Le Senzanome est une histoire de famille. Ou le succès du restaurant,1 étoile au Michelin, alliant cuisine italienne traditionnelle et cuisine innovante et intuitive.  La déco est entièrement repensée et épurée dans un établissement au coeur de Bruxelles.

 

UMAMIDO (Japonais)

 

Si les nouilles sont cuites en une poignée de secondes, le bouillon, lui, est obtenu grâce à une cuisson qui dure entre 24 et 48 heures ! On ne badine pas avec la tradition.Des légumes croquants et du porc longuement mijoté donnent au rāmen son goût si spécial, avec la moitié d’un œuf mollet, telle une cerise sur le gâteau. À côté d’une carte traditionnelle, Umamido propose aussi des « séries spéciales » comme le rāmen homard-bacon, le rāmen faisan-chicon ou encore le rāmen aux asperges caramélisées.